ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Afrique

02.11.2020 - lun. : 21'12 - Mise à jour 02.11.2020 - lun. : 21'12

Djibouti : lancement d'une enquête d'évaluation de l'impact socio-économique du COVID-19 sur les réfugiés

DJIBOUTI, 2 novembre (Xinhua) -- Djibouti a lancé dimanche, en partenariat avec le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), une enquête d'évaluation de l'impact socio-économique du COVID-19 sur les réfugiés.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Cette enquête a pour objectif de préparer un plan de relèvement et de redressement de l'indice économique et éducatif actuel des réfugiés vivant à Djibouti, selon le ministère djiboutien des Affaires sociales et des Solidarités, en charge de l'exécution de ce projet.

Elle permettra également de dresser un tableau sur les conditions de vie de cette population pendant et après le confinement, ainsi que l'impact des aspects psychologies dus aux restrictions liées à la pandémie.

Pour ce faire, outre l'emploi et les activités économiques, cette enquête portera aussi sur l'accès aux services de santé, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu'aux programmes d'urgence déployés par le gouvernement et les partenaires mais également sur le genre.

"Je reste convaincu que les résultats de cette enquête permettront d'améliorer la protection sociale et économique des réfugiés et des demandeurs d'asile", a estimé Yohondamkoul Sako, représentant du HCR à Djibouti, dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de lancement de cette enquête.

Rappelant que le gouvernement "n'a ménagé aucun effort" pour faire face à cette pandémie, la ministre djiboutienne des Affaires sociales et des Solidarités, Mouna Osman Aden, a de son côté appelé les populations concernées à collaborer avec les équipes d'enquêteurs.

Situé au croisement de la mer Rouge et de l'océan Indien, dans cette partie de l'Afrique marquée par la guerre, les déplacements et la famine, Djibouti, qui compte une population estimée à moins d'un million d'habitants, a accueilli plus de 30.000 réfugiés officiels, selon les chiffres disponibles.

Concernant le COVID-19, le pays, qui a signalé plus de 5.000 cas confirmés à ce jour, a mis en place un système d'accès gratuit aux dépistages et aux prises en charge pour les réfugiés au même titre que les citoyens djiboutiens.

Balises África  

Lire aussi