ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

01.09.2020 - mar. : 12'50 - Mise à jour 01.09.2020 - mar. : 12'50

L'IDF attire l'attention des bûcherons sur leur légalisation

Huambo (Angola) - L'Institut de développement forestier (IDF) de Huambo a appelé ce mardi les entreprises liées à l'exploitation forestière à légaliser leurs activités, afin d'éviter des problèmes juridiques.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

S'adressant à l'Angop, le chef par intérim du département provincial de l’IDF, Antunes Justino, a informé que, pour le moment, cet organe affecté au ministère de l'Agriculture et des Forêts contrôle 14 entreprises forestières qui, bien qu'elles soient dans le secteur depuis un certain temps, n'ont pas la documentation requise.

«En fait, beaucoup de ces entreprises dans le passé étaient déjà légalisées, mais il s'agit d'un processus de renouvellement annuel, et cette année, aucune n'est encore apparue, peut-être en raison de la situation du covid-19 ou du fait que l'IDF local vient de reprendre la responsabilité des forêts en mars de cette année, après la gestion d'Estrela da Floresta durant quatre ans », a-t-il précisé.

En ce qui concerne les illégaux de ce secteur, le responsable a lancé un appel pour qu'ils abandonnent ces pratiques et rendent leurs activités légales, afin qu'ils évitent des amendes et même des poursuites judiciaires, désormais avec des sanctions plus sévères.

D'autre part, Antunes Justino souligne que le manque d'inspecteurs facilitait l'exploitation illégale du bois et autres dérivés forestiers, et actuellement ils n'en ont que huit, sur les 44 nécessaires pour couvrir les 11 municipalités et 37 communes qui composent le Plateau Central d’Angola.

Il a mentionné que, en plus de cela, l’IDF a également été aux prises avec le manque de moyens de transport, et le nombre actuel est insuffisant pour faire face aux activités fiscales et autres.

Pour cette raison, il a appelé les autorités locales et centrales à faire face à cette situation, connue des entités compétentes depuis quelques années.

Ainsi, Antunes Justino a estimé que la situation de la provincel en termes d'exploitation du bois était raisonnable, malgré les contraintes et transgressions florissantes susmentionnées telles que l'exploitation illégale des forêts pour la production de bois et de charbon de bois, actions qui ont un impact négatif sur l'environnement.

La province de Huambo a une extension territoriale de 35. 771 kilomètres carrés et une population de deux millions 519 mille et 309 habitants, répartis dans 11 municipalités et 37 communes.

Balises Économie  

Lire aussi
  • 31/08/2020 12:06:16

    L'ANPG lance un appel d'offres pour le développement des champs marginaux

    Luanda - L'Agence nationale du pétrole et du gaz et des biocarburants (ANPG) a lancé lundi le lancement d'un appel d'offres public limité, par qualification préalable, pour le développement de champs pétrolifères marginaux en Angola.

  • 30/08/2020 22:33:33

    La province de Moxico crée une banque de semences agricoles

    Luena - Une banque de réserve de semences de maïs, riz et arachides sera créée, à partir de cette année, dans la province de Moxico, pour assurer le développement de l'activité agricole dans la région, a annoncé dimanche, à Luzi, commune de Cassamba, le gouverneur provincial, Gonçalves Muandumba.

  • 30/08/2020 21:14:30

    Enregistrement des camionneurs pour l'écoulement des produits agricoles

    Luena - Onze camionneurs ont été enregistrés par le Bureau de développement économique et intégré de Moxico, au cours du mois d'août, pour faciliter l'écoulement des produits agricoles des champs vers les grands marchés de consommation de la région.