ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Education

04.10.2020 - dim. : 15'02 - Mise à jour 04.10.2020 - dim. : 15'02

Covid-19: Les malvoyants veulent un mécanisme de biosécurité

Lubango (Angola) - L'Association régionale sud des Aveugles et malvoyants d'Angola (ARSCAA) a défendu vendredi, dans la ville de Lubango, province de Huíla, la nécessité de trouver des mécanismes spécifiques de biosécurité pour les malvoyants, en cette période de reprise des cours.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Huíla: Ville de Lubango

Photo: Foto cedida

La préoccupation a été manifestée par le coordonnateur de la Commission de Gestion de l’ARSCAA, Manuel Rodrigues, affirmant qu’à cause du manque de vision, les aveugles ont les mains comme moyen de compensation et touchent tout.

La main étant l'un des moyens de contamination au Covid-19, les personnes aveugles sont donc exposées à cette maladie, a-t-il affirmé.

"Un déficient visuel doit être accompagné par un membre de sa famille pour aller à l'école, mais ensuite, il aura besoin de l'aide d'autres personnes pour se déplacer, il n'a donc aucune possibilité de maintenir une distanciation physique avec ses copains", a-t-il affirmé.

La réticence  des copains à toucher à la personne aveugle dans le milieu scolaire ou ailleurs, de peur qu'ils soient contaminés par le virus, est un autre facteur qui peut déstabiliser cette couche sociale, a-t-il fait savoir.

L'association est d'accord du retour des élèves, mais elle estime que le processus devrait être accompagné par la création des conditions de biosécurité tant pour les élèves que pour les enseignants malvoyants, a-t-il souligné.

Le gouvernement, selon Manuel Rodrigues, devrait accorder une attention particulière à cette frange, car en l'absence de ces conditions, les autorités devraient annulée cette année scolaire pour en organiser, afin que chacun ait la possibilité de reprendre les cours sans exposer aucun groupe au risque d’infection.

L’Association régionale sud des aveugles et malvoyants d’Angola (ARSCAA) contrôle plus de 900 membres, dont environ 350 à Huíla.

Lire aussi
  • 04/10/2020 10:05:27

    Covid-19: Cuanza Norte avec des conditions dans les écoles

    Ndalatando (Angola) - La vice-gouverneure de Cuanza Norte pour le secteur politique, social et économique, Leonor da Silva de Lima e Cruz, a déclaré vendredi, à Ndalatando, que des conditions de biosécurité avaient été créées pour la reprise des cours, interrompue depuis mars dernier, en raison du Covid-19.

  • 01/10/2020 11:53:30

    Covid-19: Des écoles reçoivent des moyens de biosécurité

    Huambo (Angola) - Les écoles des 1er et 2e cycles de l'enseignement secondaire de la province de Huambo ont reçu, mardi, des moyens de biosécurité distribués par le Bureau local de l'Éducation, en prévision de la reprise des cours, prévue pour le 5 octobre.

  • 30/09/2020 11:08:16

    Le ministère de l'Enseignement supérieur en faveur d'un retour progressif

    Luanda - Le ministère de l'Enseignement supérieur, des Sciences et de l'Innovation a recommandé mardi les établissements publics et privés d'enseignement supérieur (IES) de reprendre progressivement les cours le 05 octobre prochain.